Vivre sa vie avec une seule tonne… #co2 #pollution

Partagez / Share

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=MBcvd7xA4bY]

Au début de l’année, chez Ogilvy PR Paris, ma nouvelle agence, nous avons reçu un appel de partenaires étrangers pour aider à relayer l’existence d’un projet qui m’a personnellement accroché.  C’était pour le projet One Tonne Life qui démarrait la semaine dernière en Suède.  Késako, One Tonne Life? C’est l’histoire d’une famille qui embarque dans la folle aventure de faire passer sa consommation de CO2 de 7 tonnes par personne par année à  1 seule tonne.  C’est une solide réduction!  Surtout, et c’est là que le projet a piqué ma curiosité d’expatrié Québécois et de néo-français, c’est que le projet démarre dans l’hiver suédois où les journées sont courtes et les nuits parfois fraîches…

63 One Tonne Life house overview Eng

Le projet met de l’avant un ensemble de technologies innovantes. Celles-ci vont d’une voiture électrique Volvo C-30 (qui permet tout de même une autonomie de 150 km sans recharge) au service Energy Watch qui permet de déterminer avec acuité quelles activités consomment le plus d’énergie.  C’est ainsi que plusieurs grandes économies d’énergie pourraient être faites annuellement si on savait tous à quel point cette lumière allumée en permanence ou cette télé laissée en veille toute la nuit consommait réellement… Ils ont crée une interface de suivi de la consommation de Co2.

Ensuite, on y trouve une construction logique pour lutter à la fois contre la chaleur et le froid extérieur.  On parle d’un sas dans l’entrée qui évite les courants d’air, une isolation adaptée au froid, des fenêtres qui filtrent les bons rayons du soleil selon les saisons, etc. Cette maison est également une merveille parce qu’elle est dotée de panneaux photo-voltaïques et d’un système de recyclage de l’énergie thermique des occupants.  Rien ne se perd, rien ne se crée dans cette maison.  La famille Lindell aura la chance de compter sur une maison presqu’auto-suffissante en énergie, malgré les rigueurs de l’hiver et la longueur de leurs nuits.  J’ai toujours admiré le rapport qu’avaient les Scandinaves avec l’hiver et ce projet ne fait que confirmer mon admiration pour eux:  collectivement, ils ne voient pas l’hiver comme un obstacle mais plutôt comme un challenge pour les rendre meilleurs.  Ça sonne un peu “cheesy”, soit, mais n’aurait-on pas eu ce genre d’idée au Québec?  Je dis qu’on devrait le tenter, avec une famille typique du 450 (NDLR:  la couronne de Montréal est surnommée le 450 en raison de son indicatif téléphonique…) pendant 6 mois en 2012….

La BBC a parlé de One Tonne Life, tout comme le célèbre blog TreeHugger. On peut voir d’autres photos sur leur compte Flickr.  A suivre, durant 6 mois!

0 comments