Adieu Posterous, bonjour WordPress !

Partagez / Share

Bienvenue sur mon nouveau blog, Idées médiatiques. Depuis avril dernier, j’étais orphelin de blog lorsque la plateforme Posterous a fermé ses portes définitivement. Son équipe allait plutôt se concentrer à temps plein sur Twitter qui l’avait rachetée quelques mois plus tôt.

En 2008, la plateforme Posterous voyait le jour à San Francisco et la société venait offrir une plateforme plutôt intéressante pour la publication en mobile. Rapidement, je m’en étais emparée, histoire de rassembler sur une seule et même plateforme mes photos prises en mobilité (coucou mon 1er iPhone!) et autres publications qui dépassaient 140 caractères.   Avide utilisateur de Twitter mais assez peu blogueur à l’époque finalement, j’avais quand même senti le besoin, parfois, de dépasser cette fameuse limite. J’avais fini par y créer plusieurs espaces : un lifestream personnel, un espace sur la musique 2.0 et un sur les relations publiques et le web.  Mais je n’ai jamais assez publié à mon goût sur ces espaces. Si j’avais une idée et que j’avais le temps d’écrire le billet, je l’écrivais, mais je n’avais pas de ligne éditoriale précise qui aurait pu me forcer à écrire davantage.

Au fi du temps, j’ai bien eu quelques succès d’estime de “blogueur influent” (ou pas) . Certains de mes billets ont eu une belle vie.  Je pense notamment à mon billet sur la cartographie nucléaire de l’artiste japonais Isao Hashimoto qui a été très largement diffusé en France et au Québec.  J’ai, moi aussi, utilisé mon blog comme vecteur de controverse : une altercation avec Richard Martineau m’aura valu un important trafic (l’archive sera en ligne bientôt) alors qu’une mise à jour d’une tentative de trolling politiquegénérait son lot de mentions à travers la (petite) twittosphère politique québécoise.   J’ai pu récupérer ce que j’avais mis en ligne sur Posterous, je vous mets donc les meilleurs moments sur ce blog dans les archives.

Je mets donc en ligne cette nouvelle mouture de mon blog pour disposer d’un espace d’expression à moi qui ne fermera pas sans avertissement.  Puisque c’est quelque chose que je ne cesse de dire à mes clients, aussi bien joindre la parole aux actes.

A suivre au cours des prochaines semaines et prochains mois !  Bienvenue chez moi !

0 comments